‘The Flash’ : Danielle Nicolet parle des pouvoirs étendus de Cécile et de la cible de Deathstorm

Dans l’épisode de cette semaine de The Flash, intitulé « Death Rises », l’équipe sait enfin à qui elle fait face : Deathstorm, une entité malveillante déterminée à manger le chagrin de Central City. Mais ils ne savent pas ce qu’est Deathstorm, ni pourquoi il le fait. Entrez l’empathe de l’équipe, Cecile Horton, jouée par Danielle Nicolet.

« Nous savons que Deathstorm a hanté tout le monde sauf Cécile », a déclaré Nicolet à Decider dans l’épisode. « Et ce n’est pas un accident. C’est finalement parce qu’il a besoin d’utiliser les pouvoirs de Cécile pour amplifier les siens.

Et spoilers passé ce point, mais ça marche. Deathstorm devient encore plus puissant qu’auparavant et est capable de posséder Cécile dans une séquence terrifiante tout droit sortie de L’Exorciste. Il reste encore quelques épisodes de la saison, mais comme Nicolet l’a taquiné, les choses vont simplement devenir plus grandes et plus folles à mesure que les plans de Deathstorm sont dévoilés – y compris une sérieuse mise sous tension pour Cécile.

Pour en savoir plus à ce sujet, savoir si elle reviendra pour la saison 9 et où se cache le bébé de Cecile et Joe (Jesse L. Martin), lisez la suite.

Décideur : Avant de parler de l’épisode, félicitations pour la reprise de la saison 9. Envisagez-vous de revenir ?

Danielle Nicolet : Merci. Je suis très excité que nous soyons choisis pour la saison 9. Je prévois absolument de revenir, et oui, j’ai hâte d’y être. J’ai déjà une petite idée de ce qui va se passer pour Cécile, et j’ai très hâte d’y jouer. Donc je ne peux pas attendre. Je suis content d’avoir une petite pause. Ça va être sympa de passer du temps avec les amis et la famille. Mais je serai de retour au travail pour la saison 9.

Il a été rapporté que Jesse L. Martin ne sera de retour qu’à titre récurrent… Qu’est-ce que cela signifie potentiellement pour Joe et Cecile ?

Je ne sais vraiment pas. Je ne sais pas comment ils prévoient de résoudre ce problème. En ce qui concerne la relation entre Joe et Cécile, je n’imagine certainement pas qu’il y ait un ajustement majeur là-bas. Joe et Cécile sont un match fait au paradis, donc il n’y a pas de méta ou un autre monde qui puisse les séparer.

Nous savions déjà que Deathstorm est un méchant basé sur l’émotion, qui semble juste dans la timonerie de Cécile. Mais cet épisode, nous découvrons qu’il la cible spécifiquement. Quel impact cela a-t-il eu sur votre façon de jouer avec Cécile au cours de la saison ?

Dès que j’ai découvert l’histoire de Deathstorm, j’ai été mis au courant par Eric Wallace, showrunner et le meilleur patron du monde de tous les patrons, de ce qui allait arriver et comment cela allait affecter Cécile. Parce que nous savons que le Deathstorm a hanté tout le monde sauf Cécile. Et ce n’est pas un accident. C’est finalement parce qu’il a besoin d’utiliser les pouvoirs de Cécile pour amplifier les siens. Donc, la hanter ne sert à rien, mais utiliser le fait qu’elle peut ressentir tout ce chagrin et tous ces pouvoirs pour découvrir qu’il a travaillé à travers elle afin de hanter tout le monde… Au cours du prochain épisode ou des deux, nous allons pour découvrir le pourquoi, le qui et ce qu’est réellement DeathStorm. Pour moi en particulier, je savais que j’allais jouer énormément d’émotivité pendant cette partie de cette saison. Mais en plus de cela, ce qui se passe dans ces 4-5 derniers épisodes de la saison, la dernière ligne droite de la saison, c’est toute cette émotivité accrue que Cécile a vécue. Et tout est là pour une raison. Elle ne se contente pas d’entrer dans la pièce et de ressentir tout ce que tout le monde ressent et de le commenter pour rien. Ce que nous allons découvrir plus tard, c’est que ses pouvoirs changent, se transforment et grandissent. Et cela va être la propre histoire de Cécile en elle-même.

Vous regarder dans la série au fil des ans et particulièrement cette semaine, alors qu’elle essaie d’intégrer Deathstorm, de ressentir toutes ces émotions… Est-ce que ce genre de choses vous fatigue à jouer ? Est-ce amusant? Est-ce les deux ?

C’est bizarrement les deux. Et particulièrement un épisode comme celui-ci où j’ai le plaisir de jouer à un film d’horreur. Comme, être possédé par Deathstorm. Je suis un grand amateur de films d’horreur, tout comme Eric Wallace, tout comme Johnathan Butler, qui est également l’un de nos producteurs. Donc, chaque fois qu’il y a des trucs amusants de type film d’horreur dans un épisode, je suis super prêt à jouer ces moments. C’est vraiment amusant pour moi, je suis fou de ça. En tant qu’acteur, jouer toutes ces émotions peut vraiment être épuisant. Je rentre chez moi vraiment fatigué. Particulièrement les épisodes où je pleure beaucoup. En même temps, jouer les émotions de tout le monde, pour ainsi dire, me fait d’abord, en tant qu’acteur, rester vraiment présent et engagé dans ce qui se passe. Agir, c’est écouter et réagir et être concentré à l’extérieur de vous-même et vous permettre de réagir à cela. Donc, à ce niveau, c’est plutôt exaltant. J’ai l’impression que toute cette formation que j’ai suivie en tant qu’acteur est pour cette rare occasion que vous êtes un habitué de la série dans une émission de télévision dans sa 8e saison… Vous ne vous contentez pas d’entrer en pilote automatique en tant qu’acteur. Je ne passe jamais en pilote automatique. Je peux toujours explorer et ressentir. Et cette partie est amusante.

Vous avez mentionné la scène où elle est prise en charge par Deathstorm… Sur le plan logistique, qu’est-ce que c’était que de faire ? Vous faites les lignes, puis ils l’ont superposé après? Ou ont-ils joué quelque chose pour vous sur le plateau ?

C’était moi qui faisais les lignes et évidemment mes yeux sont noircis dans tout ça, après coup. Je devais encore baisser ma voix dans un registre plus bas afin d’obtenir efficacement cet effet sur ma voix qu’ils mettaient en poste. J’ai fait beaucoup de travail vocal dans ma vie, donc je pense que cela m’a aidé à faire des choses comme ça un peu plus facilement.

Eric a parlé de traiter le spectacle comme davantage un ensemble cette saison, tout le monde profitant de son moment au soleil. Compte tenu de cela, et je sais que vous avez dit que son rôle allait changer à l’avenir, comment voyez-vous le rôle de Cécile dans Team Flash en ce moment ?

Lorsque j’ai rejoint la série pour la première fois dans la saison 3, je savais que j’entrais dans une machine bien huilée et que je n’allais y être qu’à temps partiel. Parce que j’avais d’autres projets dans lesquels je m’étais engagé. Dès que j’ai découvert que Cécile allait avoir des pouvoirs, c’est là que j’ai dit : « D’accord, où est-ce que je suis assis sur cette photo ? » Et je voulais la jouer comme quelqu’un qui vient toujours de l’amour mais aussi quelqu’un qui trouve toujours cela excitant et exaltant. De la même manière, je pense que quiconque est fan de la série, si vous vous réveilliez un jour et que vous pouviez entendre les pensées des autres, ce serait vraiment amusant. Ce serait quelque chose que vous apprécieriez. Et c’est comme ça que je voulais vraiment la jouer depuis le début, et au fur et à mesure que les saisons ont progressé et que ses pouvoirs ont changé, il y a aussi des éléments de la série qui sont devenus plus sombres au niveau de l’histoire. Et donc j’ai essayé de vraiment maintenir ce niveau d’investissement en ayant des pouvoirs. J’ai toujours l’impression qu’elle est vraiment excitée d’avoir et d’utiliser ses pouvoirs. Et elle n’est pas blasée, elle est heureuse d’être dans l’équipe. Elle veut aider les gens. Au point qu’elle a cessé d’être procureur et a commencé à être avocate de la défense. C’est l’énergie et l’élément que je veux toujours qu’elle apporte à Team Flash. Non pas que tout le monde sur Team Flash ne soit pas un adulte pleinement fonctionnel, mais pour avoir cet adulte entre guillemets dans la salle qui a cette conscience que « les gars, de mauvaises choses peuvent arriver » et nous voulons que tout le monde réfléchisse. De la même manière que Joe était le chef de la police de ce niveau d’autorité, son personnage remplissait cet espace. En ce qui concerne les STAR Labs, Cécile est capable de remplir cet espace. C’est un bon équilibre, et j’espère que le public y répondra bien parce que j’aime toujours beaucoup jouer ces pouvoirs.

Il y avait une phrase abandonnée quelques épisodes en arrière, « Blackest Night », ce qui est un gros problème pour les fans de DC Comics. Allons-nous vers un scénario où les morts vont se lever et revenir avant la fin de cette saison ?

Je ne peux pas répondre à ça. Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’Eric Wallace est un grand fan de la bande dessinée.

Bon, dernière question : qui s’occupe du bébé de Joe et Cécile ?

Je vais vous donner une réponse 100 % réelle et honnête. Nous avons voulu avoir Jenna dans la série, mais nous avons beaucoup de gens vraiment aimants et centrés sur la famille qui produisent, écrivent, réalisent et jouent dans cette émission de télévision. Et personne – absolument personne – ne veut amener un enfant de moins de cinq ans sur le plateau, un enfant non vacciné. Et Dieu ne plaise pas de les exposer au COVID. Nous savons donc que Jenna est un peu sortie dans l’imaginaire pendant un certain temps. Mais c’est vraiment parce que personne ne veut prendre le risque d’emmener un enfant non vacciné sur le tournage. Parce que nous aimons et apprécions tous beaucoup la petite fille qui joue Jenna.

Cette interview a été modifiée pour plus de clarté et de longueur.

The Flash est diffusé les mercredis à 8/7c sur The CW.