La couverture qui a mis un terme à la carrière des Beatles

Peu de chansons ont réussi à s’étendre sur toute la décennie de l’histoire des Beatles. Le groupe a évolué à un rythme si rapide qu’il n’y avait presque pas de place pour la nostalgie ou le retour en arrière. Cela a été contré pendant les sessions Get Back, notamment grâce à l’inclusion de « One After 909 », mais une fois que le groupe a commencé à travailler sur Abbey Road, la plupart de ces reprises et extraits n’ont pas été repris.

Pendant que les Beatles s’amusaient avec « Sun King » et « Mean Mr. Mustard », John Lennon a profité d’une pause dans l’action pour jouer une brève interprétation de « Ain’t She Sweet », un morceau qui avait régulièrement été inclus dans le répertoire du groupe durant ses premières années. En fait, « Ain’t She Sweet » était une chanson préférée à jouer pendant leurs années à Hambourg pour montrer la diversité de leurs capacités de jeu.

« Beaucoup de nos morceaux n’étaient peut-être pas » cool «  », a expliqué Paul McCartney dans Anthology. « Je pense que si nous avions été cool, nous n’aurions pas réussi comme nous l’avons fait… Le fait que nous n’avions pas honte de ces [cabaret] penchants signifiaient que le groupe pouvait être un peu plus varié. Et il y avait un besoin pour ça, parce qu’on jouait beaucoup au cabaret. Des chansons comme ‘Till There Was You’ et ‘Ain’t She Sweet’ seraient le matériau du cabaret de fin de soirée. Ils ont montré que nous n’étions pas juste un autre groupe de rock ‘n’ roll.

« L’enregistrement de ‘Ain’t She Sweet’ de Gene Vincent est très doux et haut perché et j’avais l’habitude de le faire comme ça, mais les Allemands disaient, ‘Plus fort, plus dur’ – ils voulaient tous un peu plus comme une marche – nous avons donc fini par faire une version plus difficile », a également partagé Lennon dans Anthology.

Le groupe avait en fait enregistré la chanson lors de leurs toutes premières sessions d’enregistrement, accompagnant Tony Sheridan en juin 1961. Bien qu’ils soient là pour fournir un accompagnement instrumental à Sheridan, les Beatles ont eu l’opportunité d’enregistrer sans lui pour deux chansons – l’une était l’instrumental ‘Cry for a Shadow’, et l’autre était une reprise de ‘Ain’t She Sweet’ chantée par Lennon.

Presque exactement huit ans plus tard, les Beatles se sont retrouvés à enregistrer une fois de plus « Ain’t She Sweet », bien que cette fois en tant que sortie de studio abandonnée. Lorsque les deux versions sont apparues sur la série d’albums Anthology, avec la version originale de 1961 sur Anthology 1 et la version de 1969 sur Anthology 3, « Ain’t She Sweet » a fourni une belle symétrie pour clôturer toute la carrière du groupe.

Découvrez les deux versions de « Ain’t She Sweet » ci-dessous.

Le plus populaire

{{#.}} {{#articles}} {{#title}} {{/title}} {{/articles}} {{/.}}