Diffusez-le ou sautez-le: la saison 3 de  » Thérapie de couple  » sur Showtime, où Orna Guralnik aide 4 autres couples à aller au fond de leurs problèmes

Il y a eu deux saisons de thérapie de couple et une spéciale COVID où le Dr Orna Guralnik faisait des séances via Zoom, et le spectacle continue de fasciner. Ce qui devrait être un gâchis d’exploitation – des couples diffusant leur linge sale devant la caméra en échange d’une thérapie gratuite – s’avère être un regard rare sur des relations où des problèmes à la fois universels et spécifiques à eux pourraient les déchirer. Si vous vous demandez pourquoi un couple apparemment heureux se sépare ou divorce soudainement, cette émission pourrait vous dire pourquoi. La nouvelle troisième saison est-elle aussi bonne?

Tir d’ouverture : Scènes vidéo à domicile des quatre couples présentés dans la troisième saison de Couples Therapy. Ils s’amusent en vacances, à leurs mariages et à d’autres bons moments.

L’essentiel: La psychologue Dr. Orna Guralnik est à nouveau dans sa scène sonore / bureau à New York, parlant à des couples de longue date qui ont des problèmes l’un avec l’autre et / ou qui ont simplement l’idée d’être dans leur relation actuelle. Tout comme lors des deux premières saisons de Couples Therapy, les producteurs de l’émission ont lancé un appel ouvert aux couples qui ne craignaient pas de recevoir six mois de thérapie gratuite de Guralnik en échange du tournage des séances.

Sur le nombre de couples qui acceptent cela, l’émission se concentre sur les quatre qu’ils ont trouvés les plus intéressants (nous voyons des extraits des autres pendant que Guralnik parle à son conseiller clinique, le Dr Virginia Goldner). Ping et Will, ensemble depuis 7 ans, parlent du fait qu’ils sont tous les deux entrés dans cette relation intéressés à en avoir une ouverte, mais il semble que les paramètres sur la façon dont Ping mène ses relations secondaires l’irritent. Et quand Will parle de la façon dont certaines des choses les plus émotionnelles qu’elle fait avec ses autres partenaires le blessent, elle le rejette comme un « gémissement ».

Molly et Josh sont ensemble depuis 19 ans, il semble que tous les affronts et les sentiments blessés et toutes les choses qui se sont produites qui auraient pu les rompre se sont déjà produites, y compris les infidélités des deux côtés. Mais tandis que Molly est prête et disposée à parler de ces choses et du mal qu’elles ont causé, Josh pense que le passé est dans le passé, et draguer ces incidents ne servira qu’à blesser Molly en particulier et le mariage en général. « Ce n’est pas une bonne réponse, » dit Molly.

India et Dale, ensemble âgés de 8 ans, ont un enfant de 11 mois, et il semble qu’elle ne se sente pas en sécurité, en particulier en ce qui concerne sa parentalité (il a un enfant d’un autre mariage). Cela se traduit par des disputes où elle est tellement énervée qu’elle fait des remarques blessantes comme lorsqu’elle se demandait s’ils auraient dû avoir des enfants. Même s’il pense qu’elle ne croit pas ce qu’elle dit, il y a une grande partie de l’Inde qui soutient ce qu’elle dit.

Enfin, Cyn et Yaya sont ensemble depuis 18 ans, et une certaine insensibilité s’est glissée dans leur relation, en particulier du côté de Yaya. Elle se demande à quoi ressemble la vie en dehors du cocon de leur famille; elle l’assimile à la sensation de chaleur à l’intérieur d’un sac de couchage, mais à la frustration de ne pas pouvoir se décompresser. Elle va même jusqu’à dire qu’elle n’est plus attirée par Cyn.

Photo : Avec l’aimable autorisation de SHOWTIME

Quelles émissions cela vous rappellera-t-il ? Thérapie de couple saisons 1 et 2, bien sûr. Un simulacre scénarisé peut être trouvé dans State Of The Union.

Notre avis : La dynamique des vrais couples que Couples Therapy réussit si bien à montrer nous aspirera toujours. En effet, même si les problèmes de chaque couple sont légèrement différents, les thèmes généraux sont universels. Si vous regardez cette série avec votre SO et que vous ne reconnaissez pas certains des thèmes de votre relation, alors soit vous n’êtes pas ensemble depuis assez longtemps, soit vous êtes complètement délirant.

Après deux saisons et une spéciale COVID, cependant (et beaucoup de thérapie nous-mêmes), nous avons tendance à ne pas choisir de camp lorsque nous regardons cette série. Oui, dans certains couples, il y a une personne qui fait de son mieux pour conduire le bus thérapeutique, en utilisant la thérapie que vous voyez dans les articles d’auto-assistance et en dominant la conversation. Mais nous avons appris au cours de ces saisons et de nos propres expériences qu’un bon thérapeute peut se frayer un chemin à travers le BS de quelqu’un assez rapidement et comprendre pourquoi un couple est là.

Guralnik est sacrément douée dans ce qu’elle fait, ce qui est l’une des raisons pour lesquelles la série semble moins exploitante qu’elle ne le pourrait entre d’autres mains. Lorsque nous la voyons pendant les séances, elle écoute très intensément la personne qui parle, attrapant des remarques jetées qu’elle pense être suffisamment révélatrices pour approfondir ses recherches. Ensuite, elle creuse et creuse jusqu’à ce que la personne qui a fait ces remarques révèle des aspects de son histoire qui pourraient aider à ouvrir les choses pour le couple. Guralnik s’investit dans le succès des couples au point qu’elle devient émotive à leur sujet pour le Dr Goldner. mais n’hésite pas à appeler les gens sur leur BS lorsqu’elle sent qu’ils essaient de contrôler la session à sa place.

Cette intensité et cet investissement émotionnel doivent être extrêmement difficiles pour elle, mais sa capacité à s’accrocher au moindre détail est ce qui conduit à de vraies émotions et à de réels progrès avec ses patients. C’est ce processus, et les résultats qu’il donne, qui est l’aspect le plus fascinant de la thérapie de couple.

Sexe et peau : On parle de sexe, mais évidemment pas de peau.

Tir d’adieu : Comme d’habitude, on a droit à des clichés des quatre couples à la maison, vivant au quotidien.

Étoile dormante : Nous continuons à donner cela au chien de Guralnik, que nous sommes convaincus qu’elle apporte non seulement pour désarmer les patients, mais aussi pour se sentir mieux en prenant en charge le bagage émotionnel de chaque couple.

Ligne la plus pilote : Alors qu’elle parle au Dr Goldner, Guralnik dit : « La vérité veut sortir, mais ensuite il y a la peur qu’elle détruise quelque chose. Cette remarque est en fait assez profonde, mais nous voyons ensuite un montage de moments émotionnels de couples qui n’ont pas fait le montage final. C’est la seule fois où nous sentons que la série exploite à distance, car elle montre les moments faibles de ce couple sans le contexte que les quatre couples principaux obtiennent.

Notre appel : DIFFUSEZ-LE. Couples Therapy continue d’être l’une des séries actuelles les plus fascinantes, car elle respecte principalement les couples qui se portent volontaires pour que leur vie privée soit déchirée devant la caméra. Mais c’est aussi parce qu’Orna Guralnik est une excellente thérapeute dont le respect pour ce que lui révèlent ces couples est évident.

Joel Keller (@joelkeller) écrit sur la nourriture, le divertissement, la parentalité et la technologie, mais il ne se leurre pas : c’est un accro de la télévision. Ses écrits ont été publiés dans le New York Times, Slate, Salon, RollingStone.com, VanityFair.com, Fast Company et ailleurs.